Lors de dégustations formelles, il vous faudra mirer, humer, lamper, grumer, mâcher, gargariser, recracher …  des activités parfois bruyantes et pas toujours très courtoises qui ne contribuent pas vraiment à profiter pleinement d’un bon vin. Cependant, si vous voulez en savoir plus sur un vin, le reconnaître et l’apprécier, il est indispensable d’utiliser tous vos sens.

En savoir plus

Pour déguster un vin, il faut

  • Décrire le vin suite à un examen visuel
  • Sentir le vin (examen olfactif)
  • Goûter le vin (examen gustatif)
  • Et avaler ou recracher le vin

Les étapes de dégustation du vin : 1ère étape

Ne remplissez pas plus d’un tiers du verre. Choississez un verre à pied et tenez le au bas de la tige pour éviter de sentir votre propre odeur et pour ne pas réchauffer trop vite le vin. Observez la robe du vin sur un fond blanc et inclinez le verre pour bien pouvoir observer tous les détails. En général, la nuance rubis est typique des jeunes vins rouges qui évolueront vers des couleurs orangées et brique. Les vins blancs vont du jaune pâle au vieil or selon leur âge (ou s’ils ont été en contact avec une cuve en bois).

Les étapes de dégustation du vin : 2ième étape

Sentez le vin en prenant une longue et profonde inhalation. Ensuite,faites tourner le vin dans votre verre pour libérer les arômes. Senter à nouveau le vin en maintenant votre nez juste au-dessus du bord du verre.

Les étapes de dégustation du vin : 3ième étape

Prenez ensuite une petite gorgée (l’attaque) et essayez de distinguer les saveurs sucrées, acides et amères. Le pourcentage d’alcool est ressenti par une sensation de brûlure au palais. Prenez une petite quantité de vin en bouche, aspirez de l’air en entrouvrant les lèvres puis expirez par le nez afin de faire circuler les arômes. Ensuite, libre à vous d’avaler ou de cracher votre vin. Analyser finallement la longueur en bouche du vin (durée pendant laquelle vous sentez les arômes).

Mais surtout

  1. Votre appéciation de l’odeur et du goût d’un vin est la bonne, l’appréciation d’un vin est subjective.
  2. Décrire l’odeur et le goût n’est pas toujours facile. Notre langage n’est pas très approprié pour décrire les odeurs, aidez-vous des mots ci-dessus lors la dégustation.
  3. Bien que plus de mille variétés de raisins soient utilisées pour la fabrication du vin, 50 environ sont importantes. Et seul une dizaine d’entre elles déterminent le goût des vins que vous trouverez dans votre magasin de vin local ou votre supermarché.
  4. Pratiquez et excercez de temps en temps vos sens à reconnaître les sensations que procure un vin et à l’aide d’instructions simples, vous pourrez rapidement les exprimer par d’un vocabulaire approprié.
  5. La dégustation du vin est bien entendu une activité agréable, mais surtout n’oubliez pas de boire un bon vin entre amis de temps en temps et profitez-en !

Source: ‘Brabantse’ brasseurs de vin

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.