Quel vin servir avec ces classiques de Noël ?

Noël approche à grands pas, et c’est le moment de se poser les deux questions importantes qui reviennent chaque année : 1) Que va-ton servir à table ? et 2) Quel vin choisir pour l’accompagnement ?

Si vous avez une idée de ce que vous voulez faire cette année, nous vous donnons quelques conseils vin pour les plats classiques de Noël. Utilisez-les à votre avantage!

Entrées

Cocktail de crevettes – un grand classique : le cocktail de crevettes. Choississez pour cela un vin français classique pour l’accompagner : le Sancerre, un vin du Val de Loire ou un Chablis si vous aimez un goût fruité prononcé ou encore un Rueda.

Huitres – Soyons clairs là-dessus : avec les huîtres, buvez un Chablis, du Champagne ou éventuellement un Sancerre. Easy as that.

Gravad lax à l’aneth et à la betterave rouge – Ce plat demande un vin blanc frais avec une belle acidité. Le sauvignon blanc est évident, mais le grüner veltliner d’Autriche convient bien également. Pour ceux qui osent sortir des sentiers battus, essayez un champagne rosé (ou cava).

Carpaccio de boeuf et mayonnaise à la truffe – Un pinot noir léger et fruité est un mariage parfait avec ce plat de bœuf cru. Le côté terreux du vin se marie bien avec la truffe.

Vitello tonnato : Avec ce plat italien, on sert naturellement un vin blanc italien. Les vins tels que Roero Arneis, Verdicchio di Castelli di Jesi, Vermentino ou Gavi di Gavi se marient parfaitement.

Tartare de saumon à l’avocat – Ce plat s’écrie : « Donnez-moi du chardonnay ! ». Et de préférence vieilli en fût de chêne, gras avec une longueur séduisante et frais. Cela nous conduit automatiquement au Bourgogne, mais les chardonnays de qualité supérieure de Californie, d’Afrique du Sud ou de Nouvelle-Zélande sont également de bonnes options.

Vol-au-vent et bouchées à la Reine – plutot années 90, mais pour cette raison complètement rétro ! Il en va de même pour les versions au poulet, au veau et/ou aux champignons : c’est un plat crémeux (beurre dans la pâte et dans la préparation), on opte donc pour un beau vin corsé. Un chardonnay classique serait encore un choix logique, mais un vin blanc comme un chenin blanc sud-africain ou un Rioja blanc sera également délicieux.

Plat principal

Dinde farcie de Noël – Il existe de nombreuses possibilités de vin à servir avec la dinde. Blanc plein et vieilli en fût comme – c’est encore le cas – le chardonnay de Bourgogne est une bonne option, mais notre astuce secrète est un Beaujolais rouge. Mettez la main sur un exemplaire d’un des villages crus comme Morgon, Saint-Amour, Juliénas ou Brouilly.

Gibier (chevreuil/sanglier) – Une viande ferme demande un vin rouge ferme. Optez pour un vin évolué dont les tannins fondus, s’accordent parfaitement avec ces viandes. Pensez à un Bordeaux classique, une syrah de la Vallée du Rhône septentrional, un malbec argentin ou un Super Toscan italien.

Boeuf Wellington – La combinaison filet de boeuf, champignons et pâte feuilletée appelle un vin rouge léger mais suffisamment puissant pour offrir un certain contrepoids. Alors pourquoi pas un Barolo ou un Barbaresco ? Ou un Saint-Emillion de Bordeaux ? Un Bourgogne un peu plus impertinent ferait aussi bien l’affaire. Beaucoup de choix !

Betterave Wellington (végétarienne) – Le terroir de la betterave se marie parfaitement avec un vin rouge léger et fruité : optez pour un Bourgogne pinot noir, un spätburgunder allemand ou un vin de Loire comme un Chinon ou un Saumur Champigny.

Risotto aux champignons – Les champignons se combinent très bien avec les vins légers et terreux. Les vins cités ci-dessus peuvent également être servis avec ce plat.
Raclette/Grill – Que proposer lors d’un repas gastronomique aussi varié? Tellement de goûts, de souhaits, i lest préférabled’opter pour un vin polyvalent. Par exemple, un Côtes du Rhône souple ou un rouge sicilien fruité. Conseil : quoi que vous servez, ne placer pas la bouteille à côté de l’appareil gourmet ou, si vous le faites, refroidissez-la bien avant. Parce que le vin chaud ne rend personne heureux !

Desserts

Tarte tatin – Ce dessert à la pomme caramélisée a besoin d’une acidité fraîche. Les vins dessert blancs comme le Sauternes, le Barsac, le Monbazillac ou les Côteaux du Layon offrent exactement ce bel équilibre entre douceur et fraîcheur que nous recherchons ici.

Pavlova aux fruits rouges – Avec la riche combinaison de meringue moelleuse et de crème fouettée, nous recherchons quelque chose de léger et de frais. Nous pensons donc à un Moscato d’Asti, le vin mousseux légèrement sucré du Piemonte avec un faible pourcentage d’alcool. Tellement agréable pour cloturer le repas.

Tiramisu – Un accord italien idéal pourrait être le Vin Santo de Toscane, au goût de noix, mais nous ne refuserions pas non plus un verre de Porto Tawny ou de Madère avec ce plat.

Fondant moelleux – Le chocolat a un goût assez prononcé qui doit être équilibré avec du vin. Optez pour un vin plein de caractère, comme un Banyuls, un Porto Ruby ou Vintage ou un Sherry PX.

Plateau de fromages – Avec un plateau de fromages, vous pouvez aller dans tous les sens en termes de vin. Après tout, il y a tellement de fromages différents et ils ont tous leur propre caractère. Si certains fromages (par exemple un fromage de chèvre à pâte molle de Loire) se marient mieux avec un vin blanc frais (sauvignon blanc), les fromages plus durs se marient très bien avec un Bordeaux mûr ou un vin fortifié comme un Porto Tawny. Si vous voulez un vin qui se marie à coup sûr avec tous les fromages, servez à vos invités un verre de Cava ou de Champagne. Succès garanti !

Ce blogue invité est écrit par Femke Pruis

Femke est une viticultrice agréée et travaille comme responsable marketing pour Best of Wines, une boutique en ligne internationale spécialisée dans les grands vins, les vieux millésimes et les whiskies spéciaux.